Nos coordonnées

THORMANNSTRASSE 51

CASE POSTALE 170

3000 BERNE 6

location_on
Tel: 0041 31 350 80 80
Fax: 0041 31 350 80 81
Email: info.suisse@diplomatie.gouv.ci

AMBASSADE: Du lundi au vendredi de 09h à 12h et de 13h à 17h / SERVICE CONSULAIRE: Du lundi au jeudi de 09h à 14h, Pas de réception le vendredi

Ecrire à l'ambassade mail

PURGA : Programme d’Urgence de Soutien aux filières agricoles impactées par la COVID 19





Liste des documents à télécharger

file_download Programme d’urgence de soutien aux filières agricoles d’exportation et au secteur des productions alimentaires impactés par la crise sanitaire de la COVID 19 (PURGA).

file_download Côte d’Ivoire - Programme d’Urgence pour le Soutien aux filières agricoles d’exportation et au secteur des productions alimentaires impactés par la crise sanitaire du COVID–19.

file_download Programme d’urgence de soutien aux filières agricoles d’exploitation et au secteur des productions alimentaires impactées par la crise sanitaire de la COVID – 19 (PURGA) / Rapport au 31 août 2020.

file_download Arrêté numéro 679/PMMBPE/CAB du 24 juin 2020 portant nomination des membres du Comité d’Urgence du secteur agricole du cadre de gouvernance du Programme d’Urgence du secteur agricole face à la crise de la COVID-19, en abrégé PURGA-COVID-19.

file_download Arrêté n°678/PMMBPE/CAB du 24 juin 2020 portant création, attributions, composition et fonctionnement du cadre institutionnel pour la gouvernance du Programme d’Urgence du secteur agricole face à la crise de la COVID-19, en abrégé PURGA-COVID-19.





TEXTE DE PRESENTATION


La présente note présente l’état d’exécution du Programme d’Urgence de Soutien aux filières agricoles impactées par la COVID 19 (PURGA) au 31 août 2020.

Les ressources effectivement libérées pour le PURGA sont de 33,86 milliards FCFA au 31 août 2020, dont 25 milliards de l’Etat et 8,86 milliards de la Banque Mondiale.

Les 7 principales filières d’exportation (anacarde, coton, hévéa, palmier à huile, banane dessert, ananas, mangue) et les filières de productions alimentaires (riz, maïs, manioc, banane plantain, légumes, aviculture, porciculture, aquaculture) ont démarré leurs différentes activités.

Les principaux défis rencontrés résident dans les procédures fiduciaires et celles relatives aux passations des marchés. La pertinence de la poursuite des activités du PURGA pourrait dépendre de la célérité de leurs réalisations, au regard notamment du calendrier agricole.

En ce qui concerne la mise à disposition des ressources financières, l’Etat travaille à arrêter un budget et un chronogramme définitifs pour la mobilisation effective de sa contribution, en fonction de ses contraintes.





ARTICLES & ACTUALITES LIES

Flash info
arrow_upward